Archives par mot-clé : érudition

ExPO en ligne : l’érudition des amateurs

http://legipop-expo.org/

L’exposition en ligne “L’érudition des amateurs” qui, après une mise en perspective générale, observe les fandoms de Tolkien, “Sherlock Holmes”, “Star Trek” et “Harry Potter”, est en ligne et à disposition de tout public.

L’érudition des amateurs

S’il fallait nommer des amateurs ayant acquis une somme de connaissances sur un sujet donné, peut-être que les premiers termes qui viendraient à l’esprit seraient ceux de « passionnés » ou bien de « fans » qui ont de surcroit l’avantage de retirer le sens péjoratif accolé au terme « amateur ». Le rapport passionnel ou fanatique est à n’en pas douter une puissante source de motivation pour collecter une masse de savoir sur un thème de prédilection mais ce rapport étant affectif il peut être perçu comme biaisé et disqualifier la légitimité des savoirs et la légitimité des personnes qui les ont produits.

Parler d’amateur érudit ou d’amateur savant est une manière de rendre aux passionnés la légitimité qui leur était confisquée en reconnaissant la valeur intellectuelle de leur érudition qui dépasse parfois celle des savants professionnels. Mais la comparaison soulève de nouvelles questions : quelle différence y a-t-il entre l’érudition d’un amateur savant et celle d’un savant professionnel ? Est-elle quantitative ? Est-elle méthodologique ? Se mesure-t-elle en diplôme ? En salaire ?

Différentes expertises amateures

Sur quoi portent leurs connaissances et qu’en attendent-ils ?

Continuer la lecture de ExPO en ligne : l’érudition des amateurs

Programme : Erudition des amateurs

Colloque « Des savants amateurs aux fans experts : contours et évolutions de l’érudition, entre populaire et académique »

16 et 17 novembre 2017

Organisé par Anne Besson et Anne-Gaëlle Weber dans le cadre du projet LégiPop

MESHS Lille-Nord de France (2 Rue des Canonniers, 59000 Lille)

Salle 2

Jeudi 16 novembre

9h accueil

9h15 introduction du colloque (Anne Besson, Université d’Artois, « Textes et Cultures »)

Séance 1 : Savoirs profanes

9h30 : Sébastien François (Université Paris 8, CIRCEFT-ESCOL) « Des érudits de la connaissance ? Formes d’expertise et représentations du savoir savant chez les fans de jeux télévisés »

10h : Nadine Vincent (Université de Sherbrooke, CRIFUQ) : « Qu’est-ce que la lexicologie profane ? Réflexion autour de critères permettant d’établir une typologie »

10h30 : questions et pause

Séance 2 : Expertise des fans

11h : Nicolas Perez-Prada (Limoges) : « Le fansub d’anime : restitution et constitution du sens par les fans »

11h30 : Bounthavy Suvilay (Montpellier 3, RIRRA21) : « Les savoirs des lecteurs de manga : diffusion et construction de l’interprétation sur les sites non légaux »

12h : Florent Favard (Université Bordeaux III, MICA) : Théories de fans et lectures conspirationnistes Continuer la lecture de Programme : Erudition des amateurs

Appel : érudition des amateurs

Des savants amateurs aux fans experts : contours et évolutions de l’érudition, entre populaire et académique

16- 17 novembre 2017, MESHS de Lille, colloque coordonné par Anne Besson et Anne-Gaëlle Weber (Université d’Artois)

Réponses attendues avant le 31 juillet 2017 (résumés de 1000 à 3000 signes, accompagnés d’une courte notice bio-bibliographique).

 

Le champ de l’expertise critique, entend-on souvent ces dernières années, serait en crise ; du moins subirait-il une profonde mutation, qui conduirait d’une traditionnelle verticalité (le savoir se diffusant de haut en bas, du « sachant » au néophyte) à une nouvelle horizontalité, celle des pairs connectés, des communautés d’amateurs partageant leur intelligence collective, celle des réseaux, sociaux bien sûr. La prégnance d’Internet dans nos vies culturelles est en effet bien identifiée comme la source principale de ce transfert d’influence décisif : des critiques érudits, savants professionnels, et seuls aptes à conférer la légitimité, vers un pouvoir aux consommateurs, lecteurs, joueurs, spectateurs – fans. Au passage, de nouveaux équilibres s’instaurent, donnant plus de visibilité aux productions qu’on qualifiera de « geek », culture populaire et médiatique, goût pour les séries, les genres de l’imaginaire et les œuvres « transgénérationnelles »[1].

Il s’agira durant ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre du projet LegiPop (MESHS Lille-Nord de France : voir descriptif ci-dessous), d’interroger de tels constats, pour repenser les contours et évolutions de l’érudition qu’ils sous-entendent. Continuer la lecture de Appel : érudition des amateurs